Les éditos partenaires

L’université d’été de la défense est l’occasion privilégiée de rendre hommage à l’action des forces armées françaises.
La bonne coordination de la communauté de Défense est essentielle pour leur permettre d’agir efficacement sur les nombreux théâtres d’opérations où elles sont engagées. Recherche et développement, production, maintien en condition opérationnelle : dans un contexte sécuritaire dégradé, les industriels de la défense sont quant à eux mis à contribution pour leur fournir ainsi qu’à leurs alliés les armements nécessaires à leur réussite. Cette année, les réflexions de l’université sont consacrées aux enjeux et moyens de la défense. En ce début de mandature, tous les acteurs semblent s’accorder sur la nécessité d’un effort budgétaire pour répondre aux menaces auxquelles nous devrons probablement faire face pour longtemps encore. C’est à ce prix, et par une identification fine des pôles de dépense pertinents, que nous pourrons continuer de remplir au mieux notre mission commune.
Excellente Université à tous !

Philippe Petitcolin, Directeur général
La supériorité informationnelle, clef du succès opérationnel des forces navales à la mer
 
Les velléités de territorialisation de la haute mer portent atteinte à la préservation de la liberté de navigation, garante, non seulement, de la maitrise des flux maritimes, mais aussi de la liberté de manœuvre des forces navales à la mer. Afin de s’assurer la supériorité à la mer, il en résulte une course aux armements navals qui se traduit par la multiplication des plateformes et par le développement de technologies de rupture.
L’affrontement naval se complexifie terriblement, avec des modes d’actions collaboratifs (multi statisme anti sous-marin,  tenue de situation et bientôt engagement multiplateformes,  essaimisation des moyens, à l’aide de drones autonomes…), du déni d’information (brouillage, cyber attaque…), et de nouveaux armements (missiles hyper véloce…).
La supériorité opérationnelle sera avant tout la supériorité informationnelle. Outre l’augmentation indispensable des capacités des senseurs (radar, sonars, ESM), il devient vital de maitriser des flux d’informations énormes, d’en sécuriser le traitement et la transmission. Connectivité, traitement d’information de masse, intelligence artificielle et cyber sécurité seront désormais les piliers du succès des forces navales.

Patrice Caine, Président-Directeur Général
« Notre défense : quelle ambition, quels moyens ? »
La mission du Groupe Nexter est d’œuvrer chaque jour pour notre défense ; en fournissant aux forces françaises des systèmes d’armes, des blindés de combat et des munitions, pour répondre aux besoins de nos armées et prendre en compte leurs évolutions.

Tous les collaborateurs de Nexter sont animés par la fierté de participer au renforcement  de l’outil de défense de la France, en maîtrisant les développements en cours et en innovant pour préparer les armements de demain sur l’ensemble du spectre du groupe : protection, systèmes feu, munitions intelligentes, vétronique, robotique, etc. Ainsi, les moyens militaires futurs se traduisent déjà de manière concrète au sein du programme Scorpion, avec notamment le développement et la production des futurs engins de l’armée de Terre, le Griffon et le Jaguar.

Nexter est également un moteur de la consolidation de l’industrie de défense terrestre européenne au travers de KNDS. Pour répondre aux besoins des armées françaises de manière pérenne, Nexter peut en effet désormais compter sur les effets d’échelle obtenus par le rapprochement avec son partenaire allemand KMW, regroupés au sein de KNDS avec l’ambition de former le leader européen de la défense terrestre. En optimisant nos capacités d’innovation et notre maîtrise des hautes technologies, nous serons plus fort, ensemble, sur un marché mondial de plus en plus concurrentiel et agressif. Dès aujourd’hui, les équipes de KNDS s’organisent pour être en mesure de développer demain les produits qui répondront aux besoins opérationnels des armées françaises et allemandes, avec un effet d’entraînement pour d’autres forces européennes.

Stéphane Meyer, Président-Directeur Général
Depuis plus de 55 ans, le CNES soutient le Ministère des Armées dans la conduite de ses programmes spatiaux, il opère ses satellites et prépare avec lui ses capacités spatiales futures.
Dans les cinq années à venir, soutenue par le CNES, la Défense va renouveler l’ensemble de ses satellites d’observation et de télécommunications et se doter d’une capacité nouvelle dans le domaine de l’écoute. En parallèle, elle travaille aux satellites qui renouvèleront ces moyens futurs.
Ces travaux impliquent les services du CNES qui œuvrent pour que l’industrie française dispose en temps voulu des technologies lui permettant de réaliser les programmes qui offriront à nos forces, les moyens de répondre aux défis qui seront les leurs à cet horizon. Cette mission est parfaitement en phase avec le thème que le CNES a retenu pour 2017, « Inventer l’espace de demain ».
Au cours de la 15ème Université d’été de la Défense, des responsables français et étrangers vont se pencher sur les orientations futures de notre Défense, ses ambitions et ses moyens. En participant à ces travaux, le CNES souhaite contribuer aux réflexions relatives à l’espace qui offre au combattant des capacités irremplaçables.

Jean-Yves Le Gall, Président
Depuis plus de 70 ans, ECA Group développe des solutions complètes destinées à la défense navale, terrestre et aérienne, à la sécurité intérieure et aux forces spéciales pour les armées françaises et étrangères, des agences gouvernementales ou des organisations privées.
Avec le développement des conflits asymétriques, les menaces changent, les frontières entre armées et sécurité intérieure évoluent. Par ailleurs, les considérations budgétaires aussi bien que la sécurité des forces poussent à réduire leur exposition. ECA Group répond à ces enjeux avec des solutions à la pointe de la robotique et des systèmes automatisés qui démultiplient la puissance des forces tout en limitant l’exposition des hommes dans les zones à risques. 
ECA Group propose des solutions complètes et totalement intégrées, éprouvées au combat, intégrées dans les forces françaises pour des missions de surveillance, de détection, d’inspection, d’intervention et de neutralisation.
Les solutions robotisées d’ ECA s’appuient sur une gamme complète de drones aériens, terrestres et maritimes téléopérés ou autonomes. Interopérables, dotés des capteurs les plus performants, aptes à traiter l’information en temps réel, ces drones sont la base de solutions permettant d’identifier et de neutraliser les risques avec célérité et efficacité.
ECA Group propose également une gamme de systèmes sous-marins et  équipements de navires, véhicules terrestres, aéronefs.
Enfin, ECA fournit à ses clients un ensemble de solutions d’entraînement à la conduite ou aux missions basées sur une gamme complète de simulateurs diffusés dans le monde entier.

Guénaël Guillerme , Président-Directeur Général
Les populations des grandes démocraties occidentales montrent actuellement un besoin croissant de sécurité, face à la permanence de la menace terroriste et l’apparition de nouvelles sources de tensions internationales. Le maintien à niveau de l’outil de défense et de sécurité, voire son renforcement, apparaît plus que jamais indispensable.
Sopra Steria, leader européen de la transformation numérique, fort de plus de 40 000 collaborateurs dans 20 pays, réalisant un chiffre d’affaires de 3,7 milliards d’Euro, occupe aujourd’hui une place croissante au sein de l’industrie de défense française et européenne.
Les systèmes qu’il fournit au ministère de la Défense, au ministère de l’intérieur et au ministère de la justice permettent à ces derniers de bénéficier des dernières innovations dans le domaine des technologies de l’information, comme l’intelligence artificielle, le big data ou l’internet des objets, tout en gérant au mieux les risques cyber de plus en plus prégnants aujourd’hui.
La constante évolution des risques et des menaces, la rapidité d’évolution de ces technologies impose de s’adapter en permanence, en réaction comme en anticipation. Les méthodes que nous employons pour déployer l’innovation au sein des ministères sont particulièrement adaptées à ce contexte. Sopra Steria contribue ainsi à la transformation et à la modernisation de l’Etat.

Laurent Giovachini, Directeur Général adjoint
Le Groupe Marck est un groupe familial, industriel, français qui conçoit et commercialise des solutions en uniformes, équipements et services auprès des administrations et des entreprises privées en France et à l’international. Au cours de ses 150 ans d’histoire, le groupe a acquis et développé son expertise dans la connaissance des textiles techniques, dans l’assemblage des surfaces souples et dans la commercialisation de services associés.
 
S’appuyant sur ses filiales spécialisées, le Groupe Marck détient des savoir-faire uniques tels que la conception et confection d’uniformes et de coiffes; le design et la fabrication de passementerie et d’accessoires identitaires pour les uniformes (savoir-faire labélisé Entreprise du patrimoine Vivant) ou encore le développement et la fabrication de vêtements et d’équipements de protection individuelle.

Le Groupe Marck c’est aussi l’habillement et l’équipement des forces de défense et de sécurité à l’international et l’apport de solutions globales pour l’équipement de contingents, permettant aux pays clients de répondre aux critères requis par les Nations Unies pour être éligibles aux Opérations de Maintien de la Paix et à leur remboursement.

Philippe Belin, Président
NEXEYA travaille depuis plus de 40 ans pour le secteur de la défense, en fournissant des équipements nécessaires à la préparation et à la conduite de missions : calculateurs tactiques, liaisons de données, systèmes d’informations et de surveillance embarqués.. Entreprise de Taille Intermédiaire française, engagée auprès des maitres d’œuvres et des forces armées, exportateur intégré dans « l’équipe France », NEXEYA souhaite contribuer activement aux réflexions de l’ensemble des acteurs de défense. Cette 15ème Université de la Défense se tient à un moment bien particulier, en début de mandature, et dans un contexte sécuritaire où les menaces s’accroissent et changent de nature de plus en plus vite. Si un  consensus semble exister sur le besoin d’accroitre les budgets de défense, le débat sur les priorités, rythmes, alliances, innovations… sera certainement très profitable à l’ensemble des participants.
Nous vous souhaitons à tous une excellente Université !

 
OCEA: UNE APPROCHE PERSONNALISEE DE LA SECURITE ET DE LA SÛRETE MARITIME

Chantier naval français, présent partout dans le monde, OCEA est spécialisé depuis plus de 30 ans dans la conception, la construction, la commercialisation et le soutien de navires en aluminium jusqu’à 85 mètres :
  • Sécurité Maritime : pour surveiller, contrôler et sécuriser la ZEE : bateaux de rivière, patrouilleurs rapides et hauturiers
  • Sûreté Maritime : pour intervenir, escorter et dissuader : intercepteurs et bateaux de commandement
  • Navires auxiliaires : pour connaître, protéger et former : navires multi-missions, de débarquement et de formation
  • Une offre complète de services de Soutien Logistique Intégré
Notre participation à l’Université d’été de la Défense a pour but d’enrichir nos réflexions sur notre secteur d’activité, d’échanger et de rester en veille constante sur l’évolution des enjeux stratégiques de défense pour les Etats dans le monde.

 
Pour la défense comme pour d’autres secteurs, notre succès tient à notre capacité à gérer des concepts apparemment contradictoires : faire mieux avec moins, vivre en sécurité et en liberté, protéger notre nation et l’ouvrir au monde, être technologiquement autonome et coopérer, … Dans ce monde totalement interconnecté où l’information est accessible à tous, nous ne pouvons plus faire de choix entre un concept ou l’autre,  il faut faire « en même temps » . Réussiront ceux qui sauront traiter « globalement » : Notre sécurité nationale a besoin de moyens d’intervention et de projection extérieure, notre protection ne peut s’envisager que dans un cadre d’alliances européennes et internationales de confiance. Le secteur de la Défense doit rester un guide et un utilisateur massif des technologies du digital, être innovant dans tous les secteurs technologiques, et utiliser l’exportation comme levier de croissance et de pilotage de notre politique de coopération internationale.
A ce titre, ODAS, comme d’autres porteurs de cette politique audacieuse, sera un très bon vecteur d’exécution de cette stratégie.
Amiral Edouard Guillaud
RENAULT TRUCKS Defense, ACMAT, PANHAR

Le Groupe RENAULT TRUCKS Defense est un acteur de premier plan dans le domaine des véhicules militaires, blindés ou non, et de sécurité.

RENAULT TRUCKS Defense développe et fabrique une gamme complète de véhicules blindés, tactiques et logistiques. Fournisseur historique des forces armées françaises avec 25000 véhicules en service, l’entreprise fournit la chaîne cinématique des VBCI, celle du Caesar® de Nexter Systems. RENAULT TRUCKS Defense compte des clients dans plus de 65 pays. À ce jour, 5000 VAB ont été vendus à l’Armée de terre française et à l’international, de nouveaux modèles comme le Sherpa Light 4x4 ont remporté des contrats à l’export. RENAULT TRUCKS Defense est le fournisseur de solutions de mobilité du programme de véhicules SCORPION de l’Armée française.

ACMAT Defense, créé en 1947, compte des dizaines de clients pour sa famille de véhicules tactiques et blindés légers (ALTV, VLRA et BASTION), en particulier en Afrique.

PANHARD Defense, fournisseur historique de l’armée française depuis la Première Guerre mondiale et filiale de RENAULT TRUCKS Defense, est spécialisé dans les véhicules blindés de reconnaissance, tactique et liaison.
Roxel entend développer son offre et sa part de marché à l’international dans le domaine de la défense. Outre des produits au meilleur niveau de performance, Roxel propose son support et ses services à travers des coopérations ciblées permettant de satisfaire les demandes exprimées par de nombreux pays.
 
Roxel est le leader européen et le numéro trois mondial de la propulsion de roquettes et de missiles tactiques, et est présent sur l’ensemble des segments de marché concernés par la maîtrise des technologies-clés.
 
Roxel développe un plan d’amélioration continue lui permettant par l’utilisation de méthodes très modernes (Lean-Sigma, Leadership Model, etc) d’atteindre des objectifs ambitieux de réactivité et de compétitivité. Roxel mise aussi sur l’investissement et l’innovation pour préparer le futur à travers la recherche de technologies et de procédés en rupture avec les produits actuels, et générer ainsi la meilleure valeur possible pour ses clients.
 Jacques Desclaux, Président Directeur-Général
Groupe de technologies diversifiées, 3M utilise la science de manière collaborative pour améliorer la vie quotidienne. Avec 91 000 collaborateurs – dont 8 100 chercheurs - au service de ses clients dans le monde entier, l’entreprise place l’innovation au cœur de ses activités. Elle consacre ainsi près de 6 % de son chiffre d’affaires à la R&D et a déposé, à ce jour, plus de 109 000 brevets.
Présent en France depuis 1952, 3M emploie 2 400 personnes et compte 10 sites industriels et logistiques.
Dans le secteur de la Défense, 3M est un acteur dynamique et innovant, que ce soit en matière de maintenance industrielle ou d’équipement du fantassin, avec une expertise particulière dans la protection balistique et la protection auditive passive et électronique.
L’intégrité et le respect de l’éthique constitue les fondements de la réputation et de la réussite du groupe 3M, reconnu par l’institut Ethisphere comme l’une des entreprises mondiales les plus éthiques. 3M est, en outre, signataire du Pacte Mondial des Nations Unies depuis 2014.
 
Depuis 1856, l’histoire du groupe CNIM est liée à celle de l’industrie française de défense. Employeur majeur du Var, CNIM a su maintenir un outil industriel d’excellence à La Seyne-sur-Mer, qui accueille des ingénieurs de haut niveau et des équipes de fabrication, au total plus de 700 personnes.
Avec sa filiale Bertin Technologies, CNIM, entreprise de taille intermédiaire soutenue par un actionnariat familial stable, est un partenaire clé pour la communauté française de Défense et l’économie en région. Son offre de défense et sécurité se décline sur deux axes :
- la PROJECTION : CNIM fournit depuis 30 ans des systèmes de franchissement adoptés par de nombreuses armées à travers le monde, à des fins militaires ou civiles, notamment en cas de catastrophes naturelles. Plus récemment, CNIM a mis au point la gamme LCAT, catamarans de débarquement qui opèrent à partir d’un BPC ou en toute autonomie. Connus sous le nom d’EDA-R dans la Marine française, ces LCAT ont aussi été vendus à la Marine égyptienne.
- la PROTECTION : CNIM constitue un maillon essentiel de la dissuasion française. Nous avons conçu et réalisé les quatre générations de tubes lance-missiles du programme SNLE et contribuons aussi au programme Laser Mégajoule.
Bertin, acteur emblématique de l’innovation, conçoit et industrialise des équipements pour la protection des forces et des infrastructures critiques : solutions optroniques, solutions contre les menaces NRBC, cyber intelligence et cyberdéfense pour les Etats et les opérateurs d’importance vitale.
Pour maintenir nos capacités technologiques et industrielles à l’état de l’art et continuer à nous développer, il nous faut plus que jamais conquérir des marchés à l’international tout en restant compétitifs. Dans un contexte de marché exigeant et de concurrence de plus en plus intense, une telle ambition doit être soutenue dans la durée par l’Etat et par des collaborations plus étroites avec les grands maîtres d’œuvre industriels français.
Nous serons heureux cette année de contribuer à nouveau aux débats de cette université d’été, près du « berceau » historique de notre entreprise.
Philippe Demigné
La France est aujourd’hui engagée militairement sur de nombreux théâtres d’opérations. Les événements qui ont touché notre pays depuis 2015 nous rappellent que la frontière est parfois difficile à établir entre sécurité extérieure et sécurité intérieure.
Nos adversaires s’adaptent et utilisent logiquement leur connaissance du terrain pour essayer de limiter l’efficacité de nos propres systèmes. La recherche doit donc elle aussi s’adapter. Mais cette réalité ne doit pas occulter l’indispensable effort de recherche dans le temps long que nous devons consentir pour rester dans le groupe réduit des nations qui comptent militairement.
Parmi les thèmes qui seront débattus dans les ateliers à l’occasion de cette quinzième Université d’été de la défense,  je suis – en tant que Président de l’ONERA - particulièrement sensible à trois d’entre eux : « la modernisation de la dissuasion nucléaire », la place des « drones et robots  dans les forces armées » et enfin la « base industrielle et technologique de défense et de sécurité ».
La recherche aérospatiale militaire est un des déterminants de la puissance, de la souveraineté et donc de la liberté d’action. Nos succès actuels sont le résultat d’un effort continu depuis des décennies. Ne l’oublions pas !
Maître d’œuvre du système d’arme M51 de la force de dissuasion océanique française et du lanceur européen Ariane, ArianeGroup est l’héritier de près de 50 ans de développement continu entre programmes civils et militaires et s’appuie sur une dualité forte de compétences, de technologies et d’outils de conception. Avec la maîtrise des technologies les plus avancées de l’ensemble du système à la propulsion, notre groupe fait bénéficier de son expertise d’autres secteurs industriels que celui de l’espace à travers des équipements et des services à haute valeur ajoutée, en particulier dans les domaines d’infrastructures complexes et sécurisées. Avec un chiffre d’affaires estimé supérieur à 3 milliards d’euros, ArianeGroup et ses 11 filiales emploient près de 9 000 personnes hautement qualifiées qui irriguent tout le territoire français et sa base industrielle de défense.
 
Le missile M51, mis en service en 2010 dans sa version M51.1 et en 2016 dans sa version M51.2, est la cinquième génération de missiles balistiques de la force de dissuasion océanique française. Sous la maîtrise d’ouvrage de la Direction Générale de l’Armement, ArianeGroup est chargé d’assurer pendant toute la durée de vie du système d’arme M51 les opérations de développement et de production du missile, de participer au maintien de sa disponibilité à bord des sous-marins et de procéder in fine à son démantèlement. En 2014, a été lancée le développement de la future version du missile, le M51.3. 
« L’ambition de MCDef / KLESIA : accompagner les entreprises du secteur Défense »
Par Denis STAINIER, Directeur général adjoint de KLESIA, en charge du développement, de la prévention et des innovations sociales.
 
Avec la Mutuelle civile de la Défense, déjà engagée aux côtés de nombreuses entreprises du secteur et partenaire du ministère des armées, nous voulons consolider et développer le secteur « défense, armement et haute technologie » pour en faire un véritable secteur affinitaire pour KLESIA. Soucieux d’apporter une réponse aux besoins spécifiques des entreprises de l’industrie de défense, par une parfaite connaissance du secteur, et par des liens privilégiés avec nos clients et leur éco-système, nous sommes très heureux d’être associés à cette 15ème édition de l’université d’été de la Défense.
Nouvelle commission de la défense à l’Assemblée nationale, revue stratégique, Loi de programmation militaire…Plus que jamais, l’Université d’été de la Défense s’impose comme une nécessité. Celle de pouvoir partager les points de vue de tous les acteurs de la défense au profit de nos parlementaires et responsables de l’Exécutif.
Défense Conseil International (DCI) est une fois de plus fière de pouvoir participer à ce moment d’échange. Née en 1972 de la volonté du ministère de la Défense, elle franchit le cap de 45 années d’existence au service du rayonnement des savoir-faire militaires français, inscrivant son action en prolongation de nos armées pour contribuer à leurs missions de coopération bilatérale et de soutien aux exportations. Nous espérons que ces 45 ans d’expérience nous permettront de contribuer utilement aux débats qui s’avèrent d’ores et déjà prometteurs.
 
L’Europe de la Défense est en marche. Les dirigeants européens se sont mis d’accord fin juin pour mettre en place une Coopération Structurée Permanente (CSP) en matière de Défense, porteuse d’une ambition politique forte : doter l’Union d’une autonomie stratégique, indépendante de l’agenda américain.
Si, à cette volonté politique, viennent s’agréger de vraies coopérations entre les armées sur des programmes communs d’équipement et de maintien en opération, tout est en place pour qu’ait lieu une réelle évolution du paysage industriel.
L’entreprise privée devra y jouer pleinement son rôle, garantissant action de long terme, efficacité opérationnelle et innovation ; permettant aussi aux gouvernements, dans un contexte budgétaire difficile, de focaliser leurs dépenses sur les vrais sujets régaliens.
CMI Defence, référence sur le segment des tourelles-canons pour véhicules blindés légers, fort de technologies et services de premier ordre, d’un dispositif belgo-français et de la capacité d’intégrer ses systèmes sur tous les porteurs européens, est prêt et résolu à participer, aux côtés des pays et industriels européens, à la mise en place de cette CSP et à la concrétisation des ambitions de l’Europe en matière de défense.
Gageons que cette 15e UED constituera le terrain idéal pour nourrir notre réflexion commune sur cette évolution.
Jean-Luc Maurange, Président
Demathieu Bard : Un partenaire engagé du secteur de la Défense
 
Entreprise lorraine fondée il y a 156 ans, Demathieu Bard fait partie des principaux acteurs français indépendants du secteur de la Construction. Depuis presque autant d’années, le Groupe œuvre dans le domaine de la Défense.
Aujourd’hui, nous préservons les valeurs qui nous ont permis de satisfaire les acteurs de ce secteur : rigueur, innovation, pérennité, fiabilité, humilité, pugnacité mais aussi responsabilité, respect de l’individu et sens de l’éthique.
La synergie des expertises du Groupe lui a également permis de remporter un certain nombre d’appels d’offres dans le secteur de la Défense, en France et en Europe: SAFRAN 218 - CEA de Valduc, avitaillement Quai des Flotilles – SID Brest, construction d’un Cenzub (Centre d'entraînement aux actions en zone urbaine) –SID Sissonne, d’un héliport – US Air Base Landsthul-Ramstein en Allemagne… Nous intervenons également pour le compte de Safran, Dassault Aviation, Airbus…
Cette 15ème université d’été représente pour nous un moment privilégié pour échanger avec les principaux acteurs politiques, militaires et industriels de la Défense afin d’appréhender au mieux les enjeux à venir.
René Simon, Président du Directoire
Industriel français des Systèmes d’Information depuis 50 ans, Capgemini est reconnu comme partenaire de confiance par le Ministère des Armées. Face aux nouvelles menaces, la maîtrise des systèmes d’information, du numérique et des données sont au cœur des enjeux de défense.
Pour relever ces challenges, Capgemini apporte ses solutions digitales pour améliorer l’outil de défense et notamment satisfaire les plus hautes exigences opérationnelles. Accélérer et sécuriser la mise à disposition des innovations pour les forces, valoriser et gouverner les données opérationnelles critiques et sensibles, moderniser les organisations, intégrer et soutenir les systèmes d’information et de communication de défense, sont les principes directeurs de nos offres et de notre engagement.
Notre connaissance approfondie du Ministère des Armées et de son écosystème, Industrie de Défense et sphère publique, démontrée par des références majeures, nous permet de prendre en compte les enjeux d’efficacité et d’efficience et les contraintes de sécurité et d’interopérabilité des systèmes, dans des domaines aussi complexes que le commandement, le renseignement, la cyber-défense, la simulation, la logistique et le soutien.
 
Atos est fier de contribuer à l'Université d'Eté de la Défense avec sa vision du rôle de l'information dans la politique de Défense.
L’exigence du combat moderne impose d’utiliser le potentiel des technologies de l’information, pour exploiter une masse croissante de données et apporter une domination technologique par la maîtrise de l’information. De la détection à la décision, la chaîne de l’information doit être optimisée et sécurisée pour servir la mission : capture et traitement, mais aussi transmission, stockage et analyse.
 
Dans ce contexte, Atos contribue à la politique de Défense et de sécurité du territoire de nombreux pays. Acteur européen majeur, présent sur toute la chaîne de gestion de la donnée, Atos fournit des produits et systèmes d’information sécurisés.
Ses produits protègent les actifs stratégiques des Etats : chiffrement, smartphones sécurisés Hoox, gestion d’accès, surveillance des frontières et gestion des urgences. En France, Atos réalise le SI du combat de  Scorpion et assure la résilience des communications de Sentinelle.
 
Philippe Vannier, Atos Group CTO & Executive Vice President Big Data and Security Solutions
Depuis près de 70 ans, Sopemea délivre ses prestations de qualifications au secteur de la Défense, son domaine de référence. Laboratoire initialement créé pour expérimenter les équipements aéronautiques dans les essais climatiques et mécaniques, Sopemea (Société pour le Perfectionnement des Matériels et Equipements Aérospatiaux) bénéficie d’une expérience dans les grands programmes de Défense.
Les prestations d’essais de Sopemea couvrent la totalité des exigences propres à ce secteur : STANAG 4370 - MIL STD 461 - MIL STD 810 - DEF STAN 0035 - GAM EG 13. Sopemea a notamment piloté la rédaction du guide de prise en compte de l’environnement mécanique et climatique pour le Ministère de la Défense et participe à la réflexion et rédaction de nombreux documents techniques pour ces diverses normes.
Le groupe est partie prenante dans le groupe de travail CIN-EG et CEN pour la recommandation du choix des normes militaires au niveau européen. Nos ingénieurs accompagnent nos clients sur leurs programmes d’essais. Sopemea est un membre actif des organismes professionnels GIFAS et GICAN. 
En septembre 2017, Sopemea s’agrandit en offrant à ses clients un service de prestations d’essais au Royaume-Uni avec sa nouvelle filiale, le laboratoire PARC.


Stéphane TorrezPrésident du groupe Sopemea
Les menaces qu'affrontent nos forces armées continuent de brouiller les frontières entre sécurité intérieure et défense extérieure. Cette situation fait évoluer nos conceptions de la sécurité, et amène de nombreuses conséquences pour la Défense, les armées, nos services de renseignement, ainsi que nos industries. Ces évolutions nous imposent des adaptations majeures : nous devons évidemment ajuster nos moyens à la menace.
La capacité unique de nos industries à faire preuve d’innovation et donc à maintenir l’excellence technologique de notre pays sur le long terme, c’est ce qu’exigent de nous les défis auxquels nous sommes confrontés, c’est ce qu’attendent de nous nos concitoyens. C’est ce que nous nous devons, industriels de la BITD, de garantir à nos forces armées.
Cette 15e édition de l’Université d’été de la Défense est l’occasion de confronter les réflexions en amont de la préparation de la loi de programmation militaire pour la période 2019-2025. Je me réjouis que le Groupe Imprimerie Nationale, partenaire de confiance du ministère des Armées, participe activement à cette réflexion en apportant son expérience dans le déploiement de solutions et de services d’identité sécurisés au bénéfice de nos forces armées.
Didier Trutt, Président-Directeur général du Groupe Imprimerie Nationale
Le ministère des armées doit faire face aujourd’hui à de nouveaux défis, tels que la mise en œuvre de nouvelles politiques de cybersécurité, la lutte renforcée contre le terrorisme ou la transformation numérique des armées.
Plus de 9000 consultants d’Accenture interviennent en France et dans le monde pour accompagner les armées de plus de 20 pays, en fournissant des prestations de conseil et des solutions technologiques, qu’il s’agisse de systèmes sur les théâtres d’opération ou de systèmes de gestion.
Nous avons à cœur d’amener l’innovation au service des projets de nos clients, en nous appuyant notamment sur nos centres de recherche français et internationaux. Convaincus que les technologies numériques peuvent accélérer la transformation du ministère, notre participation à l’université d’été de la Défense s’inscrit pleinement dans cette dynamique.
 
Face à l’évolution des risques et à l’accroissement des menaces, les capacités d’anticipation, de commandement, de protection de l’information et d’interopérabilité des systèmes sont clés. En s’appuyant sur son expertise reconnue (cybersécurité, simulation & réalité augmentée, systèmes embarqués, traitement d’images, intelligence artificielle, Big data analytics, mobilité, objets connectés) , CS accompagne les forces armées et de sécurité dans la mise en œuvre de systèmes d’entrainement et de soutien, de commandement et de contrôle intégrant l’aide à la décision et les communications sécurisées. Cette 15ème édition des Universités d’Eté de la Défense sera l’occasion de confronter l’apport de nos dernières innovations aux orientations futures notamment dans le domaine de la cybersécurité, de la lutte anti-drone, du renseignement image ou encore de la surveillance maritime.
Le développement d'ENGIE Ineo et sa reconnaissance comme un industriel se sont faits progressivement par l'acquisition et le développement soutenu d'expertises techniques de haut niveau mises au service de La Défense et de la Sécurité au sens large : Guerre électronique, communications complexes sécurisées, antennes et ondes radios, services critiques, voilà quelques exemples remarquables de nos savoir-faire reconnus.
Deux valeurs essentielles sont au cœur de cette stratégie de développement d'ENGIE Ineo : un esprit d'entreprenariat à tous les niveaux de l'entreprise et une volonté d'innovation audacieuse au service d'une vision à moyen et long termes nous permettant de construire une relation durable et de confiance avec nos clients.
Cette stratégie et ces valeurs sont au cœur de la forte transformation engagée par ENGIE pour devenir le leader de la transition énergétique à travers la décarbonation, la digitalisation et la décentralisation avec un objectif de développement en France et à l'international de l'ensemble de nos métiers de services.
ENGIE Ineo s'appuie ainsi sur ses savoir-faire technologiques de haut niveau pour se situer au cœur de ce développement. Nous investissons aujourd'hui très significativement pour faire grandir notre entreprise sur tous ses principaux domaines d’activités, dont La Défense fait partie à travers un ambitieux plan de développement interne et un programme de croissance externe soutenu.
Première acquisition significative de ce programme dans nos activités Transport : ICOMERA, entreprise suédoise leader mondial de la connectivité des transports, marquant la volonté d'ENGIE Ineo de poursuivre son développement dans les technologies de communication essentielles pour aujourd'hui et pour demain.
Cette politique de développement technologique dans la durée est au cœur de notre stratégie  et vous pouvez compter sur notre ambition et notre détermination pour continuer à jouer notre rôle d'acteur industriel dans le monde de La Défense et de la Sécurité.
 
Rolls-Royce and France – a powerful partnership
Rolls-Royce is a pre-eminent engineering company focused on world-class power and propulsion systems. The Group is organised into five customer-facing businesses: Civil Aerospace, Defence Aerospace, Power Systems, Marine and Nuclear.

We operate in strategic markets in France that cover all five of these business units, including our long-standing partnership with Airbus in the civil aerospace arena.
Rolls-Royce is the second largest provider of defence aero-engine products and services globally with 16,000 engines in the service of 160 customers in 103 countries. Our engines power aircraft in every major sector including: transport and patrol; combat; trainers; helicopters; and unmanned aerial vehicles (UAVs).
As a strategic partner of the French Armed Forces, we power a wide range of aircraft, ships and land vehicles that illustrates the breadth of our defence portfolio.
Une ambition européenne assumée pour une Défense renforcée.
Face à un environnement géostratégique et sécuritaire incertain aux abords de l’UE et à l’intérieur de ses frontières, la France et ses alliés ont décidé de s’engager à une augmentation de leur budget de défense pour les années à venir. Cela leur permettra notamment de disposer d’équipements technologiques modernes indispensables pour répondre aux défis qui se présentent à eux. 
Dans un contexte budgétaire contraint, plusieurs initiatives de mutualisation ont été initiées et doivent être multipliées. C’est dans cet esprit, que la Commission européenne, poussée désormais par une volonté politique franco-allemande forte, a créé un Fonds européen de défense financé pour la première fois par le budget de l’UE. Cette initiative européenne concrète favorisera le développement des coopérations et de l’interopérabilité. Elle devra permettre de consolider le paysage industriel européen de la défense.
A l’instar des programmes réalisés et initiés par Airbus (A400M, NH90, Male européen), en partenariat avec plusieurs pays ; de nouveaux projets d’envergure devront être menés à l’échelle pertinente que constitue l’Europe.
 
"Préparer l’avenir dans une démarche proactive et innovante" en accompagnant les armées françaises pour leur permettre de faire le mieux ce qu’elles seules sont capables d’accomplir pour la Défense de la nation et de l’Europe, telle est l’ambition du groupe Babcock International.
Depuis plusieurs décennies nous accompagnons nos partenaires dans la préparation de leurs opérations en assurant le maintien en condition opérationnelle (MCO) de leurs équipements et en participant à la formation de leur personnel.
Leader en Europe dans les solutions de services, notamment de soutien aux Etats et aux grandes entreprises, réputation repose sur notre aptitude à exécuter  projets complexes tandis que nos partenaires se concentrent sur leur cœur de métier : la préparation opérationnelle.
Prestataire historique des forces armées européennes, Babcock assure le MCO de sous-marins nucléaires, bâtiments de surface, véhicules terrestres et aéronefs. Chaque année, nous délivrons 758 000 jours de formation militaire, 40 000 heures de vol d’entraînement, plus de 60 000 opérations aériennes d’urgence et assure le MCO de 35 000 véhicules terrestres, 500 aéronefs, de sous-marins nucléaires et bâtiments de surface.
Depuis 2014, Babcock Mission Critical Services est une compagnie européenne spécialisée dans  les missions de sauvetage et sécurité (civile et publique). Face à une situation sécuritaire européenne dégradée, Babcock fournit des solutions aux forces de sécurité intérieure pour des missions de surveillance, de secours et d’intervention.
C’est avec enthousiasme que Babcock retrouve les UED  désireuse d’apporter sa contribution aux différents ateliers.
 
La Direction des applications militaires du CEA (la DAM) conduit les programmes de Défense, principalement les armes nucléaires, les chaufferies nucléaires des sous-marins et du porte-avions Charles de Gaulle et participe à la lutte contre la prolifération.
Après l’arrêt définitif des essais nucléaires en 1996, la garantie des armes nucléaires en sûreté et performance s’appuie sur le programme Simulation. La DAM met au point les codes de calcul reproduisant la complexité du fonctionnement des armes par une modélisation physique très poussée, développe en co-design avec Atos/Bull les supercalculateurs permettant de mettre en œuvre les calculs, et valide ces résultats numériques sur de grandes installations expérimentales de physique dont le laser Megajoule. Le défi du passage à la simulation, matérialisé par le renouvellement des têtes nucléaires, a été relevé avec succès.
 
Concilier niveau d’ambition et contraintes budgétaires
Le monde fait face à un accroissement des dépenses militaires, que les pays les plus contraints budgétairement ont du mal à assumer. A la multiplication des domaines d’action, s’ajoute pour la France la volonté du Politique d’affirmer la présence nationale sur un grand nombre de théâtres.
Pour les pays européens, la solution à ces impératifs contradictoires passera par une coopération renforcée, tant au niveau opérationnel que de l’industrie de Défense. Cette coopération devra aussi se décliner au niveau extra européen.
Acteur de référence depuis plus de 40 ans dans les propulsions navales, Jeumont Electric prend une part active au renforcement de ces coopérations au travers de ses technologies, clés de la discrétion acoustique. En participant à de nombreux programmes en Inde, au Brésil, en Suède, en Corée, et plus récemment encore en Australie avec le programme SEA 1000.
Imaginer les voies qui permettront de concilier contraintes budgétaires et renforcement des capacités opérationnelles est aussi une manière de rendre hommage à l’action exemplaire des forces françaises, qui ont su se transformer et se réinventer davantage qu’aucun autre service de l’Etat, et restent confrontées au quotidien à cette redoutable équation.
Ce 15ème rendez-vous des Universités d’été de la défense invite l’ensemble des acteurs de la Communauté de défense à réfléchir sur les ambitions et les moyens qui  permettront de contrer des menaces toujours plus nombreuses en France et en Europe  pour les cinq prochaines années.
L’Union européenne s’est fixé un objectif d’autonomie stratégique qui est désormais le cœur d’une nouvelle vision de la défense. La Commission souligne qu’une industrie de défense européenne forte est nécessaire pour garantir cette autonomie stratégique.
Aussi, afin de fournir au juste coût aux forces armées européennes, les armes indispensables à leurs missions opérationnelles, MBDA a solidement ancré son modèle d’entreprise dans la coopération en Europe et dans la recherche résolue d’une intégration industrielle toujours plus poussée. Celle-ci  vise à partager l’effort technologique consenti par les plusieurs nations européennes tout en préservant une base industrielle compétitive capable d’exporter plus de la moitié de sa production hors de ses cinq pays domestiques.
Être partenaire de nos pays domestiques, promouvoir la coopération et l’intégration industrielle en Europe et développer nos activités à l’Export sont les actions que nous avons développées pour avoir aujourd’hui un carnet de commandes à un niveau très élevé.
Il n’y a pas en Europe, d’alternative à MBDA pour assurer cet accès souverain aux capacités militaires critiques dans le domaine des missiles ce qui nous donne une position solide mais plus encore des responsabilités par rapport aux pays européens et en particulier, la France, la Grande-Bretagne, l’Italie, l’Allemagne  et l’Espagne.