La 13ème Université

Patricia ADAM

Présidente de la Commission de la Défense nationale et des forces armées du Sénat, députée du Finistère

Vous le savez déjà, la prochaine université d’été de défense se tiendra à Strasbourg les 14 et 15 septembre. Cette 13e édition innovera. Après chacune des trois armées, c’est, pour la première fois, l’état-major des armées et les organismes interarmées (OIA) qui seront à l’honneur. De même, nous nous rendrons à Strasbourg pour la première fois, dans une perspective franco-allemande et européenne qui n’exclut pas la poursuite des travaux sur l’Afrique entamés l’année dernière.

Je ne doute pas que cette édition aura un caractère exceptionnel, comme l’est l’actualisation de la loi de programmation militaire, votée par l’Assemblée nationale et en cours d’examen au Sénat. Cette actualisation de la loi de programmation militaire, examinée en un temps record après les décisions des conseils de défense, est l’aboutissement de patients efforts conjugués. En dépit des différences de couleur politique ou d’uniforme et des intérêts parfois divergents, la communauté de défense a su s’unir pour faire valoir l’intérêt général de long terme, dès lors que notre pays et nos concitoyens étaient menacés et que notre autonomie stratégique risquait d’être sacrifiée à des logiques comptables de court terme et économiquement néfastes. Elle a été entendue au plus haut niveau de l’Etat.

Il existe en effet une corrélation vertueuse entre croissance économique et investissement dans l’outil de défense. Tel est le message que je porte depuis trois ans avec l’aide de chacun d’entre vous.

C’est avec joie que nous nous retrouverons à Strasbourg. En attendant, je souhaite de bonnes vacances à ceux qui auront le loisir d’en prendre. Qu’ils aient, cet été, une pensée à l’égard de toutes les sentinelles grâce auxquelles notre pays reste un havre de paix.

 

Jean-Pierre RAFFARIN

Ancien Premier Ministre
Président de la Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat, sénateur de la Vienne

Bienvenue sur ce site consacré aux 13ème Universités d’été de la défense, les 14 et 15 septembre 2015 à Strasbourg !
Elles seront placées sous un double signe :

  • Celui du renseignement, d’abord. La bataille de l’intelligence sera au centre de nos préoccupations. Les attentats terroristes nous font prendre conscience de la continuité entre sécurité intérieure et extérieure. Cette tendance de fond, durable, entraine un changement de posture auquel nous devons réfléchir, vers le territoire national. Les liens entre la Nation et son armée en sortent renforcés.
  • Celui du dialogue franco-allemand, ensuite, alors que la pertinence du « Format de Normandie » et les perspectives ouvertes par le Conseil européen de juin, consacré à la défense, nous font encore mieux mesurer la force d’entraînement du moteur franco-allemand et l’impératif à progresser vers la construction d’une future défense européenne.

Nous espérons que les échanges libres et directs qui font, depuis sa création, l’originalité des Universités d’été, permettront d’apporter des réponses utiles à la réflexion de tous, parlementaires français et européens, responsables du ministère de la défense et industriels. Merci à l’État-major des armées et à ville de Strasbourg de nous accueillir.

Rendez-vous à Strasbourg en septembre !

 

Patrice CAINE

Président-Directeur général de THALES
 

Organisée à Strasbourg, lieu hautement symbolique placé au cœur de l’Europe, la treizième édition de l’Université d’été de la Défense va marquer un temps fort pour notre communauté en créant les conditions privilégiées de rencontres et d’échanges entre les grands acteurs de la politique de défense français, européens mais aussi internationaux.

Je suis très heureux que Thales en soit cette année le principal partenaire. Cet événement nous offre l’opportunité de réfléchir ensemble à la Défense de demain, dans un contexte de ruptures stratégiques fortes et rapides, et devant des menaces d’une forme et d’une intensité nouvelle.

Cette année, l’Université va se concentrer sur le Renseignement, une des quatre priorités de la Loi de Programmation Militaire. Nos échanges sur ce thème d’actualité seront d’autant plus importants qu’ils ont lieu à l’instant où le continuum entre sécurité intérieure et sécurité extérieure n’a jamais été aussi fort.

Nous savons bien, chez Thales, combien les systèmes de renseignement sont essentiels pour recueillir, traiter et diffuser l’information qui permet de d’apporter aux forces un avantage opérationnel parfois décisif, comme l’illustrent les exemples récents d’opérations extérieures dans lesquelles la France s’est engagée.

Nos technologies d’imagerie et d’interception électromagnétique d’origine spatiale, aérienne, navale et terrestre, ainsi que nos solutions de cyberdéfense en relation étroite avec le renseignement, participent chaque jour au renforcement de cette capacité.

Je forme les vœux pour que cette 13ème édition de l’Université de la Défense soit pour tous l’occasion de mesurer l’importance que revêt le renseignement pour notre sécurité collective, et de mettre en lumière le rôle majeur de nos industries de défense dans le soutien de l’activité économique de notre pays.

Je serais heureux de vous y retrouver pour contribuer très activement à tous nos échanges.

 

Comme chaque année, l’université d’été de la défense rassemblera la communauté de défense. C’est toujours une formidable occasion d’échanges entre parlementaires, universitaires, industriels et militaires. Merci aux Strasbourgeois de nous accueillir dans leur belle ville chargée d’histoire et aujourd’hui au cœur de l’Europe. Pour cette 13ème édition, le renseignement militaire et les soutiens seront à l’honneur ; ce sont deux domaines interarmées qui conditionnent la préparation des opérations et qui les rendent ensuite possibles.

Or, nos armées sont actuellement fortement engagées en opérations extérieures et sur le territoire national. Elles protègent nos concitoyens, la France, ses valeurs et ses intérêts partout dans le monde. Elles remplissent les missions qui leur sont confiées avec courage, détermination et un grand professionnalisme. Les succès indiscutables qu’elles remportent sont à mettre au crédit des femmes et des hommes de nos armées, directions et services, et parmi eux il faut citer ceux du renseignement et des soutiens. Dans la discrétion, ils œuvrent avec une remarquable efficacité qui nous est enviée par nos alliés ; redoutée par nos adversaires.

Les réflexions croisées sur les thèmes qui seront débattus lors de ces rencontres sont d’autant plus importantes que le tumulte sécuritaire du monde augmente et que nous devons, collectivement, préparer notre outil de défense aux défis de demain. Ces débats ont en effet pour vocation de contribuer au dynamisme de l’esprit de défense et, in fine, au succès des armes de la France.