Les editos de nos partenaires

Le groupe Nexter est heureux de vous retrouver lors de cette Université d’été de la Défense, qui se tient sur deux lieux très bien choisis : le plateau de Satory, berceau de SCORPION et lieu emblématique de l’armée de terre, puis l’Ecole Militaire, presque synonyme d’Université de Défense !
Moment privilégié, rassemblant une grande qualité de participants, l’Université d’Eté nous permettra de réfléchir ensemble aux grands enjeux de notre communauté de défense.
Pour assurer le succès des missions de nos armées, la Loi de Programmation Militaire 2019-2025 va notamment permettre le renouvellement et la modernisation des équipements et des systèmes d’armes, et améliorer leur maintien en condition opérationnelle. L’édition 2018 de l’université est tournée notamment vers la composante terrestre de nos armées, très sollicitée sur plusieurs théâtres d’opérations, extérieurs et intérieurs, depuis plusieurs années. Et les thèmes choisis cette année sont l’Innovation, la Jeunesse et l’Europe.
Pour Nexter, soutenir cette édition de l’université de la défense est une évidence. Au cœur de SCORPION, nous portons avec nos partenaires la responsabilité de ce programme, élément structurant de la modernisation de l’armée de Terre. Au sein de KNDS, avec notre homologue allemand KMW, nous serons au centre des programmes européens de char de combat et d’artillerie, de futurs systèmes encore plus innovants. Avec tous les acteurs de la communauté française et européenne de défense, nous défendons et pratiquons un dialogue multilatéral et constructif pour répondre aux défis de nos armées.
En inventant, en livrant et en soutenant des équipements innovants, en recrutant et en formant de jeunes collaborateurs motivés, l’industrie de défense contribue à la souveraineté stratégique de la France et à celle de l’Europe, à la supériorité de leurs armées ainsi qu’à sa propre compétitivité sur les batailles de l’export.
Me réjouissant de nos proches échanges sur ces sujets passionnants, je vous souhaite une excellente université de la défense 2018.
 
L’innovation doit bénéficier à et de l’Europe de la Défense
Des bouleversements majeurs dans la structure de l’ordre international sont à l’œuvre. Les tensions au sein même de l’Union européenne et à sa périphérie, la détérioration des relations transatlantiques, la résurgence de régimes autoritaires, la montée en puissance de nouveaux acteurs, l’émergence de nouvelles formes de guerres hybrides, la militarisation de l’espace ou les ruptures technologiques sont autant de défis que responsables politiques et militaires, industriels de la défense, universitaires, mais aussi étudiants et futurs décideurs, se doivent d’analyser et de relever pour assurer demain notre sécurité.
C’est à cette démarche collective de réflexion que doivent contribuer ces Universités d’été de la Défense 2018.
Et c’est au travers d’une coopération accrue et en développant des initiatives au niveau européen que nous pourrons réellement faire face à ces risques et préserver notre autonomie stratégique. C’est précisément l’ambition du Groupe Airbus de contribuer activement à ce dessein européen au travers de projets majeurs comme le drone MALE ou le système de combat aérien du futur. Pour cela, nous voulons prendre toute notre part dans l’effort de mobilisation de jeunes européens autour de ces projets, et exploiter massivement nos capacités d’innovation en matière de technologies de Défense.
 
L’autonomie stratégique de l’Union européenne passe par le renforcement de notre réseau de surveillance spatiale
 
Dans un proche avenir, disposer d’un lanceur et d’une base de lancement ne sera plus suffisant pour nous assurer une liberté d’action dans l’espace. En plus d’Ariane et du centre spatial guyanais, l’Europe doit désormais se doter de moyens d’observation et de contrôle pour faire face aux risques de collisions liées au doublement du trafic spatial et aux menaces du type déni de service ou armes antisatellites que font planer certaines puissances spatiales.
Concrètement, cela nécessite d’être en mesure de cartographier les objets spatiaux, prévoir leur trajectoire et détecter leurs mouvements pour opérer nos moyens en toute sureté, être en capacité d’anticiper le danger, voire de faire renoncer les agresseurs potentiels.
La France et l’Europe disposent de capacités et de compétences éprouvées mais les données qu’ils utilisent proviennent en grande partie des Etats-Unis, pour le moment à titre gratuit, mais sans garantie pour l’avenir – ce service fourni aujourd’hui par l’US AirForce doit être prochainement transféré du département du commerce…
Le métier d’ArianeGroup, c’est de placer des objets civils et militaires en orbite. C’est pourquoi nous avons développé un réseau de télescopes « Geotracker » entièrement automatisé et piloté depuis Les Mureaux, en totale indépendance des données américaines. Geotracker fournit aujourd’hui un service unique en Europe, avec le degré le plus élevé de disponibilité opérationnelle, et une flexibilité de programmation selon l’évolution des besoins de nos clients.
L’espace extra-atmosphérique est bien le nouvel enjeu stratégique pour l’Europe de la défense. C’est à l’industrie européenne d’y apporter collectivement une réponse capacitaire !

 
Entreprise de référence de la Défense terrestre, ARQUUS est un acteur historique majeur de l’industrie de Défense terrestre française, de la conception au soutien des véhicules. Son positionnement et ses offres placent ARQUUS au cœur des actualités industrielles et technologiques. ARQUUS est l’un des trois acteurs du GME auquel le Ministre de la Défense a notifié le contrat Scorpion. ARQUUS est également un fournisseur majeur de plus de 60 pays dans le Monde. Son développement sur les marchés français et export s’appuie sur une stratégie dynamique de partenariats. ARQUUS place l’innovation au cœur de son modèle. Grâce à ses centres de recherche, l’entreprise a développé sur fonds propres de nombreuses innovations, en particulier dans les domaines de la robotisation et de la télé-opération. 

 
La Direction des applications militaires du CEA (la DAM) conduit les programmes des armes nucléaires, des chaufferies nucléaires pour la propulsion des sous-marins et du porte-avions Charles de Gaulle et participe à la lutte contre la prolifération nucléaire.
Après l’arrêt définitif des essais nucléaires en 1996, la garantie des armes nucléaires en sûreté et performance s’appuie sur le programme Simulation. La DAM met au point les codes de calcul reproduisant la complexité du fonctionnement des armes par une modélisation physique très poussée, développe en co-design avec Atos/Bull les supercalculateurs permettant de mettre en œuvre les simulations, et valide ces résultats numériques sur de grandes installations expérimentales de physique dont le laser Megajoule. Le défi du passage à la simulation, matérialisé par le renouvellement des têtes nucléaires, a été relevé avec succès.
 
Lors de son discours inaugural à Eurosatory 2018, Florence Parly, Ministre des Armées, exhortait les industriels européens de la Défense à s'unir face à "des concurrents américains et asiatiques toujours plus forts". Quelques semaines plus tôt, elle insistait sur la nécessité d’innover plus vite et « différemment au profit de nos armées".
Ces indispensables innovations et coopérations industrielles sont au cœur de la démarche de CMI Defence. En tant qu’acteur de référence franco-belge sur le segment des tourelles-canons pour véhicules blindés légers, intégrant nos systèmes sur tous les porteurs européens, nous mettons tout mettre en œuvre pour permettre les collaborations avec nos collègues européens afin de répondre aux besoins de forces armées très engagées sur les théâtres d’opérations les plus durs.
Pour atteindre cet objectif, CMI innove avec agilité et diversité en fournissant des moyens de formation, des systèmes de maintenance adapté au besoin des utilisateurs. Tout ceci à un rythme élevé qui nous a permis de passer du concept de tourelle modulaire aux premières livraisons en moins de 4 ans et quelques mois à peine pour développer notre simulateur de tourelle mixant réalité et virtualité.
Cette 16e UED est le lieu idéal pour poursuivre nos échanges et développer encore nos coopérations.
 
Thierry Renaudin, Président de CMI Defence

 
Depuis sa création en 1856, l’histoire de CNIM est étroitement liée à celle de la Communauté française de défense.
Partenaire industriel d’excellence, CNIM apporte son soutien aux forces armées en proposant des systèmes, des équipements et des logiciels de tout premier plan, pour la Projection terrestre et maritime des Forces et leur Protection en France et sur les autres théâtres d'opérations.
CNIM et sa filiale Bertin sont aujourd’hui résolument tournées vers l’avenir. Elles se développent à l’international et élargissent leur offre avec des acquisitions de sociétés à la pointe dans leur domaine telles qu'en 2017, Exensor, leader des capteurs de surveillance de zones et Winlight, leader dans le domaine de l'optique haute performance.
 
Face à l’évolution des risques et à l’accroissement des nouvelles menaces, les capacités d’anticipation, de commandement, de protection de l’information et d’interopérabilité des systèmes sont clés. En s’appuyant sur son réseau d’expert (cybersécurité, simulation & réalité augmentée, systèmes embarqués, traitement d’images, intelligence artificielle, Big data analytics, mobilité et objets connectés,…) , CS accompagne les forces armées et de sécurité dans la mise en œuvre de systèmes d’entrainement et de soutien, de commandement et de contrôle intégrant l’aide à la décision et les communications sécurisées. Cette 16ème édition des Universités d’été de la Défense sera l’occasion de confronter l’apport de nos dernières innovations aux orientations futures notamment dans le domaine de la cybersécurité, de la lutte anti-drone, du renseignement image ou encore de la surveillance maritime.
Cette XVIe Université d’Eté de la Défense est placée sous le triple thème de l’innovation, de la jeunesse et de l’Europe.
 
L’industrie française de l’aéronautique militaire est depuis plus de 70 ans une des locomotives de l’innovation technologique. Elle contribue à la liberté de décision politique et à l’autonomie d’action des militaires dans les crises comme l’a encore illustré la dernière intervention de l’aviation de combat en Syrie.
 
Pour Dassault Aviation et ses partenaires l’enjeu de la préparation du futur et de la pérennité de nos compétences et savoir-faire est stratégique. Cet enjeu reposera sur la poursuite de cette ambition à la souveraineté et sur les hommes et les femmes de nos entreprises qui sont animés par la recherche permanente de solutions technologiquement innovantes afin de garantir à nos forces aériennes de combat la supériorité sur le champ de bataille face à l’ensemble des menaces qu’elles soient traditionnelles ou asymétriques.
 
En parallèle, pour que la jeunesse s’intéresse à notre industrie de défense, il est essentiel que celle-ci ait des programmes structurants à proposer, à l’instar de ce que fut le programme Rafale au début des années 90, afin d’offrir des perspectives ambitieuses et de long terme. Eux seuls permettent la transmission pratique des savoirs et constituent des défis stimulants à relever pour les jeunes ingénieurs, techniciens et compagnons que nous embauchons.
 
C’est pourquoi, je me réjouis de l’initiative Franco-Allemande du 13 juillet 2017 annonçant la décision de lancement d’un nouvel avion de combat. C’est pour répondre à ce défi, que lors du salon de ILA à Berlin, nous nous sommes mis d’accord avec Airbus sur un partage de responsabilité dans le cadre de ce Système de Combat Aérien Futur. Ce futur avion devra intégrer les technologies les plus stratégiques et innovantes pour garantir cette supériorité opérationnelle comme la furtivité, le supersonique, l’Intelligence Artificielle, la connectivité…. Je me félicite de la signature d’une LOI du 19 juin dernier par la ministre des armées et son homologue allemande qui ouvre la voie au lancement d’études et d’un démonstrateur dans les tous prochains mois alimentant la feuille de route pour un avion de combat polyvalent futur.
 
Dassault Aviation leader européen de l’aviation d’affaire et Airbus, leader de l’aéronautique commerciale sont des entreprises duales, compétitives qui font face à une rude concurrence nord-américaine et qui tirent un éco-système de PME-PMI innovantes. Avec nos partenaires traditionnels dans le domaine des avions de combat comme Thalès, Safran ou MBDA nous sommes prêts à relever ce nouveau défi. La pérennité d’une industrie de l’aéronautique de combat en Europe, attirant les meilleurs talents pour rivaliser avec l’industrie des états puissances traditionnels ou émergents impose le lancement de nouveaux programmes. Nous faisons le pari que ce futur avion de combat voulu par le Président de la République et soutenu par la Ministre des Armées  permettra à la France et à l’Europe de rester au XXIe siècle au sommet de l’aéronautique de combat mondiale.
Eric Trappier
En se tournant résolument vers le futur, cette édition de l’Université d’été de la défense incarne ce qui fait l’excellence de nos armées : engagées dans le présent des opérations, elles ne cessent pour autant de se projeter vers le futur tout en n’oubliant pas leur passé riche d’expérience et de traditions.
Née en 1972 de la volonté du ministère de la Défense, Défense Conseil International (DCI) s’inscrit également dans cette même approche. Partenaire des armées pour contribuer à leurs missions de coopération militaire bilatérale et de soutien aux exportations, via le transfert des savoir-faire militaires français, le groupe fait de l’innovation un élément majeur pour poursuivre la mission qui lui a été confiée et continuer à se rendre disponible pour répondre aux nouvelles attentes des armées françaises et de leurs partenaires étrangers.
C’est encore une fois une raison incontournable de contribuer aux débats de l’Université.
 
Jean-Michel PALAGOS, Président Directeur Général
DEMATHIEU BARD : un partenaire engagé de la Défense
Entreprise fondée en Lorraine en 1861, DEMATHIEU BARD est un des principaux acteurs indépendants de la construction française et œuvre depuis de nombreuses années dans le domaine de la Défense en France et en Europe.
Animé par ses valeurs que sont l’audace, l’adaptabilité, l’indépendance, la rigueur, la pérennité et l’innovation, DEMATHIEU BARD met son expertise et son savoir-faire au service des acteurs de ce secteur tels que Safran, Dassault Aviation, Airbus...
Cette 16ème Université d’été représente pour DEMATHIEU BARD un moment privilégié pour échanger avec les principaux acteurs politiques, militaires et industriels de la Défense afin d’appréhender au mieux les enjeux à venir.


 
Depuis plus de 70 ans, ECA Group développe des solutions complètes destinées à la défense navale, terrestre et aérienne, à la sécurité intérieure et aux forces spéciales pour les armées françaises et étrangères, des agences gouvernementales ou des organisations privées.
http://www.ecagroup.com/en/defence-security
Avec le développement des conflits asymétriques, les menaces changent, les frontières entre armées et sécurité intérieure évoluent. En découlent de nouveaux enjeux de sécurité des forces auxquels ECA Group répond avec des solutions à la pointe de la robotique et des systèmes automatisés qui démultiplient la puissance des forces tout en limitant l’exposition des hommes dans les zones à risques. 
ECA Group propose des solutions complètes et totalement intégrées, éprouvées au combat, intégrées dans les forces françaises pour des missions de surveillance, de détection, d’inspection, d’intervention et de neutralisation.
Les systèmes de robots d’ECA Group s’appuient sur une gamme complète de drones aériens, terrestres et navals -  téléopérés ou autonomes - pour réaliser une mission complète. Interopérables, dotés des capteurs les plus performants, aptes à traiter l’information en temps réel, ces drones sont la base de systèmes de robots collaboratifs permettant d’identifier et de neutraliser les risques avec célérité et efficacité.
ECA Group propose également une gamme de systèmes sous-marins ainsi que des équipements pour navires, véhicules terrestres ou aéronefs.
Enfin, ECA Group fournit à ses clients un ensemble de solutions d’entraînement à la conduite ou aux missions basées sur une gamme complète de simulateurs de véhicules terrestres.
 
ENGIE est un groupe mondial qui opère dans trois métiers clés : la production d’électricité bas carbone, notamment à partir de gaz naturel et d’énergies renouvelables, les infrastructures énergétiques et les services.
Présent dans 70 pays, le Groupe s’appuie sur les compétences de 155.000 employés, dont près de 95.000 dans les services, notamment d’efficacité énergétique. En complément de ses solutions de fourniture d’énergies (électricité, gaz naturel, énergies renouvelables), ENGIE propose à ses clients une large palette de solutions intégrant ingénierie, performance énergétique, maintenance industrielle et facility management, génie climatique et électrique, systèmes d’information et de communication…
Fort de ces atouts, ENGIE se positionne en expert en solutions globales de soutien pour la Défense, comme il l’est pour les activités « civiles ».
Au quotidien, les sociétés du Groupe s’impliquent dans le soutien commun et le soutien spécialisé au profit des forces de Défense, en participant à la fourniture d’énergie, à la modernisation et à la performance des infrastructures, ou en développant des solutions intégrées de maintien en condition opérationnelle pour accompagner l’engagement des équipements, et du personnel des armées.
ENGIE contribue également aux objectifs fixés par les autorités en charge de la défense, en France et dans le monde, sur la performance des matériels opérationnels en participant à la conception et la mise en œuvre de différents systèmes, tels que les réseaux de communication sécurisés, les systèmes de guerre électronique, la construction de navires et de sous-marins, ou les systèmes mobiles de production d’énergie pour les opérations.
Au regard de la LPM (2019-2025) qui vient d’être votée, ces Universités sont l’occasion pour ENGIE de dire tout son attachement aux orientations ministérielles qui mettent les hommes et les femmes, et leurs conditions de vie et de travail, au cœur des priorités et de réaffirmer son souhait d'être encore plus présent, à l’avenir, sur l’ensemble des activités de soutien à la Défense.
 
Unique producteur français de matériaux énergétiques pour la Défense, EURENCO est un acteur stratégique de la souveraineté nationale. S’appuyant sur un savoir-faire et une expertise reconnus, EURENCO développe, produit et fournit une large gamme de matériaux énergétiques de pointe pour les marchés civils et de la défense : explosifs, poudres, objets combustibles, additifs pour carburants, chargements de missiles et de munitions. EURENCO est le fournisseur principal de poudres et explosifs des munitionnaires et missiliers français et européens depuis ses sites de Sorgues (Avignon) et Bergerac, et est profondément européen dans son ADN avec des sites en Belgique (PB Clermont) et en Suède (Karlskoga). Largement exportateur (plus de 60% de Chiffre d’Affaires direct réalisé à l’export), EURENCO participe pleinement, à son niveau, à un rééquilibrage de la balance commerciale française. Aujourd’hui, dans un monde en constante évolution et extrêmement concurrentiel, l’innovation et l’intégration de jeunes talents qui seront les forces vives de la Défense de demain sont au cœur de notre stratégie. Grâce à une équipe de chercheurs jeunes et dynamiques, nous travaillons dès à présent sur les matériaux énergétiques et les munitions du futur.
Fondé il y a 150 ans, le Groupe Marck est un groupe familial, industriel, français qui conçoit et commercialise des solutions en uniformes, équipements et services auprès des administration et des entreprises en France et à l’international. Fort de son expérience, et s’appuyant sur ses filiales, le Groupe a acquis et développé son expertise dans les textiles techniques et la fourniture de services associés, grâce à des savoir-faire uniques dans le développement et la fabrication d’uniformes, de coiffes, de passementerie (savoir-faire labélisé Entreprises du patrimoine vivant) et d’équipements de protection individuels.
Le Groupe Marck propose aussi des solutions globales (équipements, MCO, conseil) pour l’équipement de contingents participant aux Opérations de Maintien de la Paix de l’ONU (OMP solutions).


 
HENSOLDT France est une filiale à 100% du groupe HENSOLDT qui offre une large gamme de solutions dans les domaines des radars terrestres et embarqués, de l’IFF, de la guerre électronique, de l’autoprotection, de la navigation et des systèmes électro-optiques. HENSOLDT France propose en particulier des solutions de liaisons de données sécurisées haut débit destinées aux missiles ou aux systèmes de mission embarqués (avions de mission, drones), ainsi que divers solutions dans le domaine de l’IFF (interrogateurs, calculateurs cryptographiques, balises et bancs de test, etc.).
 
Cette 16ème édition des UED donnera à l’ensemble des acteurs de la Communauté de Défense l’occasion d’échanger et de réfléchir sur la jeunesse, l’innovation et l’Europe.
L’Europe de la Défense  connaît une nouvelle impulsion porteuse d’opportunités en matière de coopérations capacitaires . De nouveaux instruments politiques, capacitaires et budgétaires se mettent en place avec l’objectif de servir une autonomie stratégique européenne. Un processus cohérent à l’échelle européenne se dessine : identification collective des lacunes capacitaires,  mise en œuvre par un groupe de pays volontaires de la coopération structurée permanente,  institution d’un Fonds européen de Défense.
La nécessité de faire plus et mieux entre Européens en matière de défense est pleinement soutenue par un champion européen comme MBDA. Le domaine des missiles a toujours été un des précurseurs en la matière.
MBDA s’est construit sur des programmes en coopération afin de répondre aux menaces futures  et a parallèlement élaboré des modèles de gouvernance qui optimisent la performance économique et technologique des programmes tout en garantissant les intérêts souverains de nos pays d’origine, France, Grande-Bretagne, Italie, Allemagne  et Espagne.
En raison du BREXIT, il est indispensable de conserver un partenariat stratégique robuste et global avec le Royaume Uni, pays avec lequel nous partageons une culture stratégique commune, et qui restera un pilier clé de la sécurité et de la Défense de l’Europe.
 
Cette année, l’Université d’été de la défense est consacrée à l’Innovation, la Jeunesse et l’Europe, trois volets qui fondent la capacité de notre industrie à maîtriser son avenir.
Il nous faut en effet accélérer l’Innovation pour accroître les capacités opérationnelles de la Marine nationale, car seule la supériorité technologique des équipements de défense garantit la crédibilité de la politique de dissuasion française.
Toute la filière navale se mobilise également pour améliorer l’attractivité de ses métiers industriels auprès de la jeunesse. Alors que les compétences exigées s’acquièrent dans la durée, l’accélération des cycles d’innovation transforment nos savoir-faire.
Enfin, une alliance industrielle entre partenaires européens dans le naval de défense contribuerait significativement au développement de l’Europe de la Défense et renforcerait la solidité de la BITD européenne, pilier d’une autonomie stratégique européenne.
 
NEXEYA est une ETI innovante comptant 860 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 130 millions d’euros. NEXEYA conçoit, teste et maintient des systèmes électroniques critiques pour l’Aéronautique, la Défense, le Spatial principalement.
Dans la Défense, NEXEYA intervient dans 3 domaines :
  • Navigation, guidage et optronique : NEXEYA fournit des systèmes embarqués pour l’acquisition et le traitement de données, ainsi que des équipements de guidage et de pointage.
  • Protection électromagnétique et systèmes de combat : NEXEYA conçoit des solutions de conversion de puissance qui permettent l’immunisation magnétique de sous-marins et frégates, et propose également des prestations de maintien en conditions opérationnelles de systèmes de combat et d’armement.
  • Surveillance, détection et renseignement : NEXEYA a mis au point un système CMS embarqué de surveillance et défense maritime nommé LYNCEA permettant de répondre aux besoins des états dans la lutte contre les activités criminelles et illicites. NEXEYA a également développé une gamme de systèmes de missions SURMAR et ISR embarqués, ARGOSIA, répondant aux besoins des missions aériennes de surveillance et de renseignement.
Retrouvez-nous sur www.nexeya.com et nos réseaux sociaux.
 
Chantier naval français, présent à travers le monde, OCEA est spécialisé depuis plus de 30 ans dans la conception, la construction, la commercialisation et le soutien de navires en aluminium jusqu’à 85 mètres :
  • Sécurité Maritime : pour surveiller, contrôler et sécuriser la ZEE : bateaux de rivière, patrouilleurs rapides et hauturiers
  • Sûreté Maritime : pour intervenir, escorter et dissuader : intercepteurs et bateaux de commandement
  • Navires auxiliaires : pour connaître, protéger et former : navires multi-missions, de débarquement et de formation
  • Une offre (complète) de services de Soutien Logistique Intégré
Notre participation à l’Université d’Ete 2018 a pour but d’enrichir nos réflexions sur notre secteur d’activité, d’échanger et de rester en veille sur l’évolution des enjeux stratégiques de défense pour les Etats et en particulier en Europe.
 
ODAS est une société de droit privé, dont l’Etat français et les grands industriels de défense sont les actionnaires. L’Etat français, par son contrôle direct et ces participations dans les groupes de défense, détient plus de 51% des parts.
Structure légère et réactive, ODAS est un opérateur de confiance qui organise, conçoit et met en œuvre les contrats de type « état à état » avec l’Arabie Saoudite depuis plus de 40 ans.
Ses activités de maitrise d’ouvrage et de bureau de contrôle s’exercent dans la réalisation de programmes majeurs complexes dans le domaine de la défense, de la sécurité et des hautes technologies. Depuis 2010, ODAS a porté plus de 6 milliards d’euro de commandes.
La société agit comme responsable de programme et contrôleur de l’exécution, pas à pas et ligne à ligne, sur toute la durée de vie du contrat.
 
La France est aujourd’hui engagée militairement sur de nombreux théâtres d’opérations. Nos adversaires s’adaptent et utilisent leur connaissance du terrain pour essayer de limiter l’efficacité de nos propres systèmes. La recherche doit donc elle aussi s’adapter en allant plus vite.
Au combat il s’agit de dissuader un adversaire ou de le vaincre. La domination technologique est l’un des moyens de parvenir à ces buts. Tout retard technologique risque donc de se payer au prix fort !
Parmi les sujets qui seront débattus à l’occasion de cette seizième Université d’été de la Défense,  je suis – en tant que Président de l’ONERA - particulièrement sensible au débat actuel sur l’innovation au service de la Défense et à la révolution en cours dans les affaires spatiales.
La recherche aéronautique et spatiale militaire est l’un des déterminants de la souveraineté et de la liberté d’action. Notre Base technologique et industrielle de défense (BITD) actuelle est le résultat d’un effort continu depuis des décennies. 
Ne l’oublions pas !
 
Fondé en 1889, Rheinmetall est un groupe de technologies intégrées, robuste et axé sur l’international. Rheinmetall est également un des leaders dans le domaine de la mobilité écologique et des technologies de sécurité face aux menaces modernes.
Les activités opérationnelles du groupe se divisent en deux secteurs: Rheinmetall Defence et Rheinmetall Automotive. En 2017, nos collaborateurs ont réalisé un chiffre d’affaires annuel d’environ 6 milliards d’euros.
Rheinmetall Automotive est l’un des principaux équipementiers automobiles avec une présence mondiale, pour les systèmes et modules de moteurs, principalement identifiés par nos marques Kolbenschmidt, Pierburg et Motorservice.
Rheinmetall Defence, en tant que fournisseur européen de systèmes technologiques pour la défense, est un partenaire historique pour les forces armées européennes, l’OTAN et les pays alliés.
Son portefeuille de produits est a l’origine de normes mondiales en terme d’excellence, et ce, dans un large éventail de disciplines: des systèmes véhicules a la protection des forces, des systèmes d’armement aux équipements d’infanterie et de défense aérienne, des capacités de guerre réseaux a l'électro-optique, en n'oubliant pas la simulation.
C’est la passion de l’innovation qui unit le groupe Rheinmetall. C'est ce qui nous motive. Les technologies pour la mobilité. Les technologies pour la sécurité. Une passion partagée.
 
En tout lieu, à tout moment, nous fournissons de la puissance à nos clients, et leurs donnons les moyens de remplir leur mission – et rentrer sains et saufs.
Acteur majeur des principaux programmes de défense européens, nous sommes leader sur le marché des avions de transport militaire et de missions, nous jouissons d’une position solide dans les secteurs du combat, des avions de formation et des hélicoptères. Nous sommes également présents sur de grands programmes navals.
Nous sommes fiers de notre partenariat avec les Forces françaises, leur fournissant notre soutien alors qu’ils exploitent nos systèmes de propulsion dans les conditions les plus exigeantes, pour les missions les plus dures.
Par notre expertise de constructeur, et grâce aux innovations de tous les secteurs de Rolls-Royce, nous offrons les meilleures solutions pour maximiser la disponibilité de nos produits tout au long de leur vie en service. 
 
Roxel développe son offre et sa part de marché à l’international dans le domaine de la défense. Outre des produits au meilleur niveau de performance, Roxel propose son support et ses services à travers des coopérations ciblées permettant de satisfaire les demandes exprimées par de nombreux pays.
 
Roxel est le leader européen et le numéro trois mondial de la propulsion de roquettes et de missiles tactiques, et est présent sur l’ensemble des segments de marché (air, terre et mer) concernés par la maîtrise des technologies-clés.
 
Roxel déploie un plan d’amélioration continue lui permettant par l’utilisation de méthodes très modernes (Lean-Sigma, modèle One Roxel, etc) d’atteindre des objectifs ambitieux d’efficacité de réactivité et de compétitivité. Roxel mise aussi sur l’investissement et l’innovation pour préparer le futur à travers la recherche de technologies et de procédés en rupture avec les produits actuels, et générer ainsi la meilleure valeur possible pour ses clients.
 
RUAG Defence France, c’est la rencontre de l’excellence d’un groupe industriel international avec l’agilité d’une PME française solidement implantée dans le Sud-Ouest.
Forte de son savoir-faire dans des technologies de pointe, RUAG Defence France relève en permanence les défis de projets complexes, liés au domaine de la simulation et de l’entraînement au tir, en intervenant de la conception à la production et en fournissant également des solutions de soutien.
Présente sur des marchés majeurs en France et à l’international, RUAG Defence France connaît une croissance constante et durable.
RUAG Defence France est impatiente et fière de participer  à la 16ème Université d’Eté de la Défense. Ce rendez-vous incontournable lui permettra de renforcer sa position d’acteur spécialisé et d’accroître sa visibilité. Il lui donnera  en outre l’opportunité de contribuer activement aux réflexions stratégiques du secteur et de réaffirmer son engagement au sein de la communauté de défense française et européenne.
RUAG Defence France tient à remercier et à féliciter les organisateurs pour leur professionnalisme et leur efficacité. Elle leur renouvelle toute sa confiance dans la perspective d’une édition 2018 qui s’annonce riche en rencontres et discussions au plus haut niveau.
 
Par les trois thèmes qu’elle s’est choisis—la jeunesse, l’innovation et l’Europe—l’édition 2018 de l’université d’été de la défense s’est placée sous le signe de l’avenir.

L’avenir, c’est d’abord la jeunesse. Qu’il s’agisse de forces armées ou d’industrie de l’armement, les métiers de la défense attirent les nouvelles générations. Nous devons favoriser leur engagement et leur offrir des perspectives. Cela suppose de comprendre leurs attentes et l’environnement dans lequel elles évoluent. L’avenir, c’est aussi l’innovation. Elle est indispensable pour placer la défense à la hauteur des enjeux de sécurité auxquels nous sommes durablement confrontés. Comme tous les grands acteurs de l’industrie de défense, Safran investit beaucoup dans la Recherche et Technologie afin de préparer des solutions en rupture au service du combattant. L’avenir, c’est également l’Europe de la défense. Elle nécessite une réflexion approfondie sur ce qui marche et ne marche pas en matière de coopération.

Nos savoir-faire, notre sens des responsabilités, notre capacité à dialoguer entre acteurs de la défense nous permet d’aborder l’avenir de celle-ci avec confiance et détermination !

Bonne université à tous.
 
Depuis 70 ans, Sopemea délivre ses prestations de qualifications au secteur de la Défense, son domaine de référence. Laboratoire créé initialement pour expérimenter les équipements aéronautiques dans les essais climatiques et mécaniques, Sopemea (Société pour le Perfectionnement des Matériels et Equipements Aérospatiaux) bénéficie d’une expérience dans les grands programmes de Défense.
Les prestations d’essais de Sopemea couvrent la totalité des exigences propres à ce secteur dont les normes – STANAG 4370 - MIL STD 461 - MIL STD 810 - DEF STAN 0035 - GAM EG 13. Sopemea a notamment piloté la rédaction du guide de prise en compte de l’environnement mécanique et climatique, pour le Ministère de la Défense et participe à la réflexion et rédaction de nombreux documents techniques pour ces diverses normes.
 
Stéphane Torrez, Président du Groupe Sopemea 
A l’occasion de ces 16ème Université d’Eté de la Défense, Sopra Steria, leader européen de la transformation numérique, fort de 42 000 collaborateurs et réalisant un CA de 3,8 Mds Euros, s’est particulièrement retrouvé dans les thèmes de cette édition: l’Innovation, la Jeunesse et l’Europe.
L’Innovation est au cœur de ses métiers. Avec un processus intégré de création de valeur qui place la recherche et l’innovation au centre de son engagement, Sopra Stéria propose une offre Big data, IA et Internet des objets au service, et à l’échelle, des armées.
La Jeunesse ensuite fait partie de l’ADN de son activité. Avec un âge moyen de moins de 35 ans pour ses collaborateurs, Sopra Stéria porte le dynamisme et la créativité du secteur des nouvelles technologies au bénéfice des projets porteurs des enjeux de la défense.
Dans un contexte de réactualisation des alliances et d’une géopolitique de la puissance, l’Europe de la défense est la nouvelle frontière à atteindre en matière d’opportunités et de défis pour le continuum défense-sécurité, que Sopra Stéria accompagne en tant que leader européen de la transformation numérique.
Partenaire de confiance des ministères et des états-majors, Sopra Steria déploie l’innovation au sein des armées pour que la valorisation et la protection des données soient réellement porteuses de nos ambitions souveraines et européennes.
                                                                                              Laurent GIOVACHINI
Comment rendre attractif le domaine de la défense auprès de nos jeunes talents ?
 
La quête de sens est de plus en plus au cœur de l’engagement professionnel de la jeunesse. L’industrie de la défense peut proposer aux jeunes non seulement de travailler sur l’innovation technologique de pointe mais aussi de s’engager au bénéfice de la nation. Encore faut-il qu’ils comprennent ce que cela veut dire, au-delà de faire partie de l’industrie de l’armement. Une communication claire sur l’esprit de défense s’impose donc. Dans le même temps, notre industrie doit évoluer au moins sur deux axes afin d’être attractive auprès des jeunes générations. Premièrement, la « forme » de travail, doit évoluer pour leur offrir des environnements modernes et performants, conjuguant des méthodes de travail Agile, des pratiques managériales basées sur la confiance, et des environnements de travail attractifs ainsi qu’une certaine flexibilité. Deuxièmement, notre industrie a encore de progrès à faire en termes de diversité  et d’inclusion. Les meilleurs talents iront là où ils se sentiront le mieux accueillis, pour ce qu’ils sont et pas pour ce qu’ils représentent. Les meilleurs talents ne se définissent pas par leur genre, âge, origine ou nationalité. Ils iront là où ils seront les plus valorisés.
 
 
Face à l’évolution des risques et à l’accroissement des nouvelles menaces, les capacités d’anticipation, de commandement, de protection de l’information et d’interopérabilité des systèmes sont clés. En s’appuyant sur son réseau d’expert (cybersécurité, simulation & réalité augmentée, systèmes embarqués, traitement d’images, intelligence artificielle, Big data analytics, mobilité et objets connectés,…) , CS accompagne les forces armées et de sécurité dans la mise en œuvre de systèmes d’entrainement et de soutien, de commandement et de contrôle intégrant l’aide à la décision et les communications sécurisées. Cette 16ème édition des Universités d’Eté de la Défense sera l’occasion de confronter l’apport de nos dernières innovations aux orientations futures notamment dans le domaine de la cybersécurité, de la lutte anti-drone, du renseignement image ou encore de la surveillance maritime.